Sélectionner une page

Sofath et l'aérothermie : une source de chauffage écologique et économique

Parmi les différentes sources d’énergies renouvelables, on retrouve la géothermie, capable de puiser la chaleur du sol afin de chauffer des habitations. Mais on retrouve également l’aérothermie. Cette dernière se distingue de la géothermie car elle puise la chaleur non pas dans le sol mais dans l’air extérieur. Afin de mieux comprendre son fonctionnement et ses nombreux avantages, SOFATH propose de vous expliquer ces différentes caractéristiques.

Le principe de fonctionnement de l’aérothermie

Même lorsqu’il fait froid, l’air extérieur peut être utilisé pour réchauffer l’intérieur d’une habitation. Cela vous paraît saugrenu ? SOFATH, spécialiste des énergies renouvelables et de l’aérothermie, vous explique tout en détail. Les calories présentent dans l’air...

lire plus

L’aérothermie pour les maisons positives

Le secteur du bâtiment en France consomme 44% de l’énergie et est responsable de 19% des émissions de gaz à effet de serre. Face au dérèglement climatique, l’Etat a décidé que, dès 2020, toutes les maisons neuves devront produire leur propre énergie. C’est ce qu’on...

lire plus

Qu’est-ce que l’aérothermie selon SOFATH ?

Pour mieux comprendre le fonctionnement de l’aérothermie, il est intéressant de s’interroger sur son étymologie. En effet, le terme aérothermie est un mot d’origine grecque. Il se divise en « aéro » signifiant l’air, et en « thermos » signifiant le chaud. Par conséquent, on peut en déduire que l’aérothermie consiste à récupérer l’air afin de le transformer en chaleur.
En effet, l’air extérieur représente une grande source de chaleur car il est en contact permanent avec le soleil. Il faut savoir que même en hiver, l’air contient systématiquement de la chaleur grâce aux calories présentes dans l’air. Les calories présentes dans l’air peuvent alors être une source d’énergie naturelle pour produire de la chaleur.

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Dans le cas de l’aérothermie, la chaleur est traitée grâce à une pompe à chaleur, permettant de diffuser l’air chaud au sein du système thermique. Le principe est simple : une pompe à chaleur puise l’air extérieur et récupère les calories naturellement présentes dans l’air. Elle transforme ensuite cette énergie en chaleur et la redirige vers le circuit de chauffage de l’habitation.

Plus concrètement, les experts de SOFATH présentent le fonctionnement d’une pompe à chaleur en différentes étapes. Premièrement, les calories contenues dans l’air extérieur sont traitées par la pompe à chaleur grâce à un fluide frigorigène présent dans le dispositif. Ce fluide est extrêmement froid à l’état liquide. De par sa température, ce fluide va être capable de récupérer les calories présentes dans l’air extérieur, et cela, même par basse température. Ainsi réchauffé, ce fluide passe de l’état liquide à l’état gazeux. Cette vapeur est ensuite aspirée dans le dispositif via le compresseur, avant de passer par le condenseur. C’est cette chaleur qui va être ensuite transmise au système de chauffage de l’habitation. En transmettant sa chaleur, le fluide frigorigène va à nouveau se refroidir et se transformer à nouveau en état liquide.  Le processus se répète ainsi de manière récurrente.

Néanmoins, on distingue deux fonctionnements principaux de pompe à chaleur : la pompe à chaleur air-air et la pompe à chaleur air-eau. La première permet de diffuser simplement de l’air chaud au sein de l’habitation. Tandis que la seconde fonctionne grâce à un système transformant l’air extérieur en eau chaude via un chauffage hydraulique. Que ce soit une pompe à chaleur air-air ou air-eau, le principe reste identique : la diffusion de la chaleur s’effectue grâce à des radiateurs, des ventilo-convecteurs ou bien grâce à un plancher chauffant.

Qu’est-ce que le coefficient de performance ?

Le coefficient de performance est un indice de performance développé pour mesurer l’efficacité d’une pompe à chaleur aérothermique. En effet, grâce à cet indicateur, on s’aperçoit que le système de pompe à chaleur présente un moyen de chauffage très économique. Il est possible d’amortir l’installation de ce dispositif entre trois et sept ans en fonction de la région et du type de pompe à chaleur choisi.

A titre d’exemple, pour 1 kWh acheté, une pompe à chaleur restitue entre 3 à 5 kWh de chaleur. Tandis que les systèmes de chauffage traditionnels représentent pour 1 kWh acheté, une restitution de seulement 1 kWh de chaleur. On parle ainsi d’un coefficient de performance de 1. Alors que le système de pompe à chaleur présente un coefficient de performance entre 3 et 5. Par conséquent, les experts de SOFATH sont d’avis que l’énergie aérothermique est un moyen plus économique de chauffer son habitation.

Quels sont les avantages d’un dispositif aérothermique ?

Comme nous l’avons démontré dans le précédent paragraphe, le système aérothermique permet principalement de faire de grandes économies. D’après les experts de SOFATH, l’aérothermie pourrait permettre de réduire jusqu’à 60% la facture de chauffage, comparé à un dispositif classique. De plus, l’installation d’un tel système ne requiert pas de grands travaux. Contrairement à un système géothermique, l’énergie aérothermique ne nécessite aucune autorisation administrative.

Par ailleurs, en termes d’investissements, elle est également moins coûteuse que la pompe à chaleur géothermique. Toujours d’après les experts de SOFATH, l’investissement serait rentabilisé dans une durée comprise entre trois et sept ans. Dernièrement, un autre avantage de l’énergie aérothermique est qu’elle considérée comme étant une énergie renouvelable. Par conséquent, l’énergie aérothermique est une énergie propre, en faveur du respect de l’environnement.

Quels sont les inconvénients d’un dispositif aérothermique ?

Malgré de nombreux avantages, à la fois économiques et environnementaux, la pompe à chaleur aérothermique présente aussi des inconvénients. En effet, le principal problème de l’énergie aérothermique est lié à son rendement pas toujours efficace.

Lorsque l’air extérieur connaît de très faibles températures, inférieures à 0°C, le dispositif aérothermique présente une baisse de sa performance. Auquel cas, il est parfois nécessaire d’installer, provisoirement, un chauffage d’appoint au sein de l’habitation. Néanmoins, en fonction des températures moyennes de la région, sachez que des pompes à chaleur adéquates existent.

Autre inconvénient, en fonction de la qualité de la PAC sélectionnée, il se peut qu’elle soit assez bruyante. Veillez donc à ne pas l’installer à proximité des chambres.

L’aérothermie s’adapte-t-elle à toutes les saisons ?

Il faut savoir qu’il existe des pompes à chaleur dites réversibles, capables de répondre aux besoins énergétiques d’une habitation tout au long de l’année.

En hiver, le système thermodynamique élève la température du dispositif et diffuse la chaleur dans l’habitation grâce à des radiateurs, des ventilo-convecteurs ou bien grâce à un plancher chauffant.

Tandis qu’en été, l’énergie aérothermique permet aussi de rafraîchir la maison. Il faut savoir, que ce dispositif ne remplace pas aussi efficacement l’usage d’un climatiseur. Mais il permettra tout de même de perdre quelques degrés dans l’habitation durant la période estivale. Ce système réversible permet donc d’assurer un confort optimal toute l’année.

Quelles sont les conditions d’entretien ?

La pompe à chaleur aérothermique ne requiert pas un entretien très contraignant. En effet, il est recommandé de faire appel à un professionnel une fois par an. Ce dernier est en mesure de contrôler le bon fonctionnement global du dispositif. Mais il peut également détecter toute fuite éventuelle du fluide frigorigène, qui pourrait être dangereuse. Ce contrôle annuel est d’ailleurs obligatoire pour les PAC contenant un volume de fluide frigorigène défini. Attention tout de même à choisir un professionnel doté d’une certification QualiPAC.

C’est le cas notamment de tous les installateurs SOFATH, qui seront en mesure d’assurer efficacement l’entretien de votre pompe à chaleur. Hormis ce contrôle annuel, il est conseillé d’effectuer un nettoyage régulier, au minimum pour l’unité extérieure, plus sensible aux intempéries. Cet entretien régulier permettra d’assurer une longue durée de vie à votre pompe à chaleur. Sachant, qu’on estime la durée de vie moyenne d’une pompe à chaleur aérothermique entre 15 et 20 ans.

 

Désormais vous connaissez tout sur le sujet de l’aérothermie ! De son fonctionnement, à ses conditions d’entretien, en passant par ses avantages et ses inconvénients : vous êtes incollable sur ce sujet. Vous êtes maintenant parfaitement informé afin de choisir la pompe à chaleur la plus adaptée à vos envies et vos besoins.